Lèche-moi, chère mer (jusqu’à la fin des temps) !

Lèche moi, chère mer
Jusqu’à la fin des temps

Suck me, dear sea
Until the end of times

– Grand Hôtel des Sablettes Plage, La Seyne-sur-Mer

Les Sablettes, devant, la mer léchant, un bonheur de banane tranquille. N’ayons pas peur des choses simples.

Les deux Frères, îlots rochers, sur la route de l’île des Embiez, ouest Var. L’on embarqua peu après pour Les Embiez, ses criquettes sublimes, l’Institut océanographique ricardien suranné et charmant du Fort, qui sera refait d’ici quelques années.

Edward Steichen, Windfire
Thérèse Duncan at the Acropolis
Maison de la photographie – à Toulon

Coules, coule, et me fais oublier mon absence de peine ! – à Gorde
Sur le chemin des fileuses de soie, de Gordes à Fontaine de Vaucluse.

Petite créa d’une 🌃 lisboète
Personal night little creation

débarquant leur cheptel à la journée
À la gare maritime de Sant’Apolonia
Ils vont s’égayer jusqu’à la Sé
(Vu de l’un des mes miradors adorés)
– à Miradouro De Santa Luzia, Lisbonne

Christo, Floride

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s