Remontée progressive vers un absolu de lumière

On a tiré janvier ! Adieux fèves, suicidés d’hiver, gris insipide. Renaissance de l’espoir vers la forte lumière, ouverture de la symphonie bleu ciel recommençant comme une vie

Reminiscence d’un chemin de lumière

Le crépuscule du 31/12/21 précéda une voûte céleste de pureté intégrale à nuit tombée
Voie lactée, striée de cigales hivernales au chant muet : Celui des étoiles ce chant résonnant dans nos pupilles. Nos yeux aspirant les étoiles au chant muet, pour le meilleur. Rien de tel pour se vider la tête en petite marche dans la nuit…

dameuse de nuit au dessus du chalet-restaurant l’Aéro

Que ce Nouvel An déjà loin soit aussi doux qu’un bonbon, sans petit goût « fourré au micron » –

Ça fond la neige, de redoux en redoux

A tel point que la convergence entre Alpes/ à Samoëns et Seychelles est en route. Le matin, le soleil donne et tape plutôt fort pour une fin décembre. Le petit manteau de Neige tiendra encore 4 jours de beau drap blanc, puis fondra, puis retombera, me transformant en bonhomme neigeux, si je n’y prends garde.

Retour à Terre
J’ai passé l’aspirateur partout sur Terre et ici, la moquette est bien propre. C’est bête comme ça satisfait. Une vraie plénitude.

Livre-nous stp le nom de tous les monts entrevus du haut des Plâtrières, sans personne sur les pistes, en ce matin du 1er janvier. Délivre-nous de la tentation de paraître pour exister

Mon bricolage (momification au Chatterton enroulé) de canalisation gouttant sous les toilettes du studio a l’air de tenir : plus de fuite ce matin.  Mon conteneur- témoin est sec. Ça tiendra bien deux ou quatre saisons. Petite plénitude de satisfaction.

Rando du 1er janvier

Descentes et remontées progressives vers un absolu de lumière baignant un chemin montagnard
Au mis les pieds dans un ruisseau peu accessible, sous la remontée mécanique de Colouvrier
Le 1//1///22
À 15:51


Je gravis ce mont samedi
Car
Lundi
J’pourrais plus :
J’aurai chimio
(25ième édition)

Remontée progressive vers un absolu de lumière en chemin
Mon ruisseau du jour
La remontée mécanique de Colouvrier, passagers surpris de m’y voir au milieu de nulle part. Je perçois un « Hou-là ! » d’une personne effrayée de peu
Le coeur qui bat de ma petite nature vive

#2022 #2021 #happynew2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s