Pour un musée du logement populaire : Expo « La vie HLM, histoires d’habitants »

Touchante reconstitution de tranches d’habitat de 4 familles ayant vécu entre 1950 et 2000 dans une cité de la barre Grosperrin, à Aubervilliers. Qui faisait nosrtie de la « Cité des 800 ». En restent deux barres parallèles…

Le parcours & visite

Documentation et narration bien bâtie, médiation d’une grande richesse : les médiatrices, en tout cas la nôtre, sont passionnées par le partage et les échanges avec les visiteurs. Chaque visiteur ou presque apporte sa pierre à l’édifice de la mémoire collective. Car nombre d’entre nous ont famille ou connaissances qui ont vécu ou auraient pu vivre en habitat social.

La cage d’escalier en puits de lumière, si typique du bâti cinquante, me séduit. Et vous ?


Un parcours bâti autour de 4 familles d’habitants, avec de vrais bouts de vécu et documents dedans. C’est assez émouvant car on plonge dans leur vie comme dans un album de famille :  extrait de naissance de Monsieur Marie, pièces de la demande de logement annotées par une employée de l’Office HLM, dossier d’obtention du logement, éléments professionnels, vie de l’immeuble… Il y a les Marie, les Di Meo et deux autres familles. Deux visites sont proposées, via #exploreParis : la chronologique et l’immersive.

Les alentours albertivillariens. Vue de la fenêtre de chez les Marie, un jour de presque pleine lune, par temps de lumière embrassant les arbres.


Photo encadrée ci-dessous : Madame Marie, venue de Normandie après son mari, un ouvrier spécialisé, mort, comme son voisin Monsieur Di Meo, vers 45 ans. D’on ne sait trop quoi, après une vie de labeur sur un site industriel d’usine albertivillarienne. Produits chimiques en excès dans l’environnement professionnel, sans doute… Madame Marie travaillait alors la dans la première laverie « #taxilav »  d’Europe, dans la rotonde commerciale juste à côté. Une rotonde existant toujours…

Si le Taxilav, laverie express, comme on disait alors, a disparu, la rotonde commerciale existe toujours, servie bien dans son jus non rénové. Il y a d’ailleurs une odeur de poulets chauds, vendus la dans une boucherie, entre méchoui, merguez, pommes de terre comme figées dans la graisse de cuisson. À l’image d’un temps photographique suspendu, peut-être…

Cette exposition est portée par un petit collectif gagnant à grandir: #amulop  souhaitant créer un musée de l’habitat populaire.
www.amulop.org

« L’AMuLoP, Association pour un musée du logement populaire du Grand Paris, réunit un collectif d’enseignant·e·s du secondaire et du supérieur, historien·ne·s et sociologues ainsi que des acteurs et des actrices du monde de la culture et du patrimoine, qui portent à long terme le projet de musée du logement populaire. « 

Ce serait une bien bonne idée de donner à voir ce type d’habitat, si present en mémoire collective de millions de gens, notamment immigrés, descendants d’immigrés, comme l’auteur de ces lignes. Dont l’oncle ouvrier et la tante diabétique, côté maternel (eux aussi disparus assez jeunes) vécurent dans de telles barres HLM. A Saint-Denis, à Choisy-le-Roi.

La conception du Collectif amulop d’un tel musée du logement populaire est présentée, jusqu’au 30 juin 2022, à travers l’exposition « La vie HLM. Histoires d’habitant·e·s de logements populaires, Aubervilliers, 1950-2000 »

À voir avant le 30/6/22. Tout au bout de l’Allée Grosperrin, l’avant-dernière entrée. Après être passé se faire scanner et discuter avec le ou la médiatrice, au début du bâtiment, a gauche. Pres de la rotonde commerciale et de la pharmacie. Téléphoner pour mieux trouver si l’on est un peu perdu en arrivant. 🙂

– À 5 minutes de marche du 🚇 « Fort d’Aubervilliers ». C’est l’avant-dernière station de la ligne 7, côté terminus La Courneuve – 8 mai 1945

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s