Test PCR thermosophe lupinien

C’était un lundi. J’en étais réduit, malgré 3 doses de ce Pfizar trop vite ficelé pour durer bien longtemps, à me faire enfoncer -si ce n’est défoncer -la narine droite par coton-tige interposé. Une fois de plus. Pour les besoins d’un tournage exigeant un PCR en plus pour pouvoir y participer. La nouvelle mode. Ils appellaient ça procédure 2G+ depuis le 21/12/21. Le laborantin n’était pas n’importe qui…

Au labo du PCR, j’eus une divine petite surprise. Le laborantin d’un obscur labo du 9-3 qui conduisit la manœuvre dans le nez riedelien n’était autre qu’Hervé Lechat. Qui est-il ?
Lechat est thermosophe de son état, spécialiste d’Arsène Lupin,
du côté d’Étretat


Il tranche (et trancha) avec les habituelles souris de Laboratoire ! C’est savoureux de se faire chatouiller la narine par un spécialiste d’Arsène. Et comme il « a pu aller assez profond dans une narine« , j’ai été exempté du grattage dans l’autre. Une seule narine, double Bénéf !


D’où ce quizz :
Qu’est-ce-que que la « thermosophie » ?


Il se trouve que ce Monsieur, ardennais d’origine, plutôt félin d’allure, à priori pas cousin de Rimbaud, l’ardennais le plus connu, est « Régent de thermosophie« . Au collège de Patataphysique…

Il vient de publier des pastiches d’Arsène Lupin chez Balland. Sa carte de visite en quatrième de couverture indique que Hervé Lechat, laborantin le jour, est de nuit, et plus qu’à ses heures perdues, « Ancien Président de l’Association des Amis d’Arsène Lupin, Régent de Thermosophie du Collège de Pataphysique, auteur d’articles sur Arsène Lupin et de préfaces pour les rééditions de l’œuvre de Maurice Leblanc. »

Il vient de publier une série de pastiches d’Arsène Lupin à la sauce Leblanc. Chez Balland. Paraît qu’ils sont devenus ballots dans cette maison d’édition, genre, » j’achète, je touche à rien et je vends. »

Il est aussi lupinologue, Hervé. Car oui, il y aussi la lupinologie… Les récentes chroniques de France Inter sur Arsène Lupin, notre gentle mal cambrioleur national, du 19 décembre 21 sont à écouter ici

Les 3 Hervé

Au rayon Oulipo du grand collège de la tentation littéraire à contraintes stylistiques, il y a aussi Hervé Le Bras et Hervé Le Tellier. Qui a reçu le prix Goncourt pour le roman L’anomalie. En 2020, année pleine d’anomalies et pangolins confits…

Résultat du quizz à choix unique : La thermosophie est l’étude de la sagesse d’Arsène Lupin, précise Lechat (une fois le coton-tige télescopique retiré). La sagesse d’Arsène ! Vaste programme…

Nous étions ce jour-là au lendemain du solstice d’hiver, le 22/12/21. Jolie date. Un an avant le 21/12/22. Dix avant le 31/12/31. Le plus beau réveillon dont je me souvienne. On avait rallié l’aiguille d’Étretat (où certes il faisait un peu froid) avec la joyeuse bande de grands échalas. Réveillés, revenants. Le petit Arsène, Gilles Deleuze venu à vélo, un Friedrich Nietzsche tatoué par les nuages, max Ernst et Picabia, Duchamp le rat de laboratoire, Kafka enfin gai, un vrai laboratoire céleste de bonnes fréquentations !

Cette joyeuse bande enfin réunie, on bulla plus qu’un peu, fouetté qu’on était par les embruns d’une tempête bienvenue quand on sortait prendre l’air pour aller chercher les croissants de Lune ! A, A A, L !

Vous avez dit lupinien ? Pour ça, il y a l’association des amis d’Arsène Lupin

Depuis 1985, date de sa création, l’A.A.A.L. a constaté que le monde lupinien est très varié, et que la passion lupinienne se vit de façon différente au sein de l’association. 

Un Lupinien peut avoir un intérêt pour : 

  • la lecture des aventures d’Arsène Lupin écrites par Maurice Leblanc (le «Canon »), 
  • la lecture de toute l’œuvre de Maurice Leblanc (Arsène Lupin, ses avatars, ses ennemis, ses adversaires, ses compliees), 
  • la vie et l’ œuvre de Maurice Leblanc, le roman policier en général, 
  • le roman d’aventure, 
  • les méthodes d’investigation en général et dans tous les domaines, 
  • l’histoire et les techniques de la poliee scientifique, 
  • la lecture d’études de lupinologie, scienee qui applique les méthodes d’investigation de Lupin sur la propre vie du héros et sur les circonstances de ses aventures, conduisant parfois l’amateur 
  • la rédaction d’études publiées dans les journaux et les magazines des sociétés lupiniennes, 
  • la communauté internationale des lupiniens et leurs activités (clubs, publications, manifestations, réunions, rencontres), 
  • l’écriture ou la lecture de pastiches, œuvres mettant en scène Arsène Lupin, écrites par d’autres auteurs que Maurice Leblanc, 
  • les adaptations des aventures d’Arsène Lupin au théâtre, à la radio, au cinéma, à la télévision, en jeux vidéo, etc., 
  • les comédiens ayant joué le personnage d’Arsène Lupin au cinéma, au théâtre ou dans les opérettes, 
  • la collection d’ objets divers dont la forme et/ ou le contenu sont inspirés par Arsène Lupin (figurines, jouets, objets de décoration, timbres, documents publicitaires, etc.)
  • la reconstitution en costumes Belle Époque ou Années Folles d’épisodes décrits dans les aventures d’Arsène Lupin, partouzes comprises,
  • l’époque des aventures d’Arsène Lupin (Belle Époque, Grande Guerre, Années Folles) par son histoire, sa culture, sa mode, etc. 
  • les personnages contemporains d’Arsène Lupin comme Sherlock Holmes, Jack the Ripper, Dracula, le docteur Jekyll, Phileas Fogg, le capitaine Nemo, Batman, Spider man, Truc Man et Euro Man, tant qu’on y est… Le culte du super-héros à la marge. Riedelman aussi, quoiqu’à toute petite dose.
  • la culture et la civilisation françaises de l’époque, le voyage dans le temps AR depuis
  • le tourisme sur les lieux associés aux aventures d’Arsène Lupin (Étretat, la Normandie, le Pays de Caux, Paris, La Lune, Mars, etc.), 
  • un point commun avec Arsène Lupin (gentleman, cambrioleur, détective, incruster de soirée chic, etc.)
  • les personnages qui entourent Arsène Lupin dans le Canon. 

Un Lupinien peut n’avoir qu’un seul des intérêts cités, mais très souvent il en revendiquera plusieurs parmi eette liste. De la même façon, un Lupinien ne partagera pas certains de ces intérêts avec ses camarades d’Association.

Il en est même qui peuvent le surprendre, voire lui déplaire.
Toutes ces facettes de la passion lupinienne se retrouvent obligatoirement représentées au sein des sociétés dédiées au gentleman cambrioleur.



Ce mélange des genres (et de populations) associe des publics qui n’ont rien en commun ou presque. C’est une des richesses de ce phénomène qui sait réunir les jeunes et les anciens, les hommes et les femmes, les Français et les étrangers, les érudits et les fans, etc. Dans le bon sens du terme, n’importe qui peut aimer Arsène Lupin et devenir lupinien.



Ce constat réjouissant ne doit cependant pas dispenser les sociétés lupiniennes de réfléchir à adapter leurs activités pour satisfaire la demande de chacun. En effet, si l’on ne tient pas compte de la disparité des multiples façons de vivre sa passion, on prend le risque de ne pas satisfaire l’ensemble des demandes et des attentes.



Il serait triste de s’ennuyer dans son association si l’intérêt particulier que l’on porte à son héros n’est jamais illustré ou évoqué. Et il y a pire : être ennuyé par certaines facettes de cette passion, ou ennuyer les autres lors des rencontres lupiniennes… « 

ASSOCIATION DES AMIS D’ARSENE LUPIN (A.A.A.L.)

c/o C. & Pierre-A. DUMARQUEZ
« La Résidence »
4 boulevard du Président René Coty
76790 ETRETAT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s