Le crabe-pieuvre de La Canée, Crète

La mer encore s’offre à moi, je la voulais chaude comme une mère, j’y nage, arrivé de frais à Xania, qu’on appelle en français La Canée. Jolie porte d’entrée vers l’exploration de l’île. A ceci près qu’il faut contourner une montagne, puisqu’il n’y a pas de route culminant cette montagne de 2300 mètres. On repasse donc toujours par la case La Canée.

Mais l’île est la cinquième plus grande de Méditerranée : il y a de quoi faire. Et on poussera brièvement vers la première et plus touristique des Cyclades… C’est un coup de deux heures de ferry rapide Surfjet à partir d’Heraklion, la capitale, assez moche.

Nous sommes en Crète, je surfe sur celle de mes espoirs. Je pars en crabe à gauche de la première plage. Logique, je suis un crabe pourvu d’une crête en guise de tête.

Le vieux port, la vieille ville sont très jolis… Les Vénitiens, ont laissé des traces, réinvesties plus tard par les Ottomans. Et j’en passe…

Dernier bol d’air chaud de mer.
Avec une échappée de deux jours à Santorin pour y avoir vu la caldeira. Le volcan, toujours actif, dont les flancs se sont affaissés il y a quelques bons milliers d’années.



Voir Santorin et rire

Avant de me faire rouvrir, chaudron froid, caldeira à vide,
Déguster un bon cratère, 10 jours de mer, 30 à 35 degrés

Je nage enfin, je me soûle de nage dans la petite houle de la vague, dans l’absence de foule, sur la plage de gauche. Le maître nageur s’appelle Anton. J’ai laissé mes affaires à l’ombre d’un pin vénérable, en venant.

À droite, le talon d’Achille glané comme un mome. Un hameçon roulé ou autre matériel de pêcheur, trouvé par terre. Et le galet de service, chaud comme un doigt.
La frise de tous les temples grecs ici en filigrane aussi me grise.
Elles sèchent. Moi aussi vite.

Au débouché de la rue venant du RBNB meublé papi et Mami seventies Louis XIII Style.

J’avais trouvé une feuille de figuier bien odorante, un citron encore bien vert. Et hier et aujourd’hui encore des fleurs d’ylang-ylang puissamment odorantes dépassant de maisons environnantes.

Le voisin de gauche sur son destrier électrique self custom. La surprise ! Super silencieuse, sans crachin polluant au démarrage. Génial !
Ylang-ylang sur le balcon de mes grands-parents de deux nuits. Comme ceux du Vietnam, pour cinq nuits. On a mangé des truffes du Périgord que j’avais apportées.


Le jasmin est encore en fleur fin août ici, presque aussi entêtant que la fleur précédente. Délicieux. C’est comme un printemps en France pour cela. En plus chaud

Je suis une pieuvre-crabe

Ce restaurant s’appelle Achille, comme mon talon. Je n’y suis pas allé. Dans mon talon non plus. J’en ai si souvent manqué
Centre de La Canée-Xania, le phare de Faros au milieu… Les gens sont habillés, ici, c’est la Promenade aux souvenirs et terrasses. Il y a possibilité d’un bain de pieds. Je suis cette possibilité. Une petite fille enlève ses chaussures pour en faire autant, vite dissuadée par ses parents.

Je suis la possibilité de semer mes tracas nodaux. Ceux essaimant en moi ne m’auront pas. Parce que je le veux bien.

INDICATION :
Antécédents de sigmoïdectomie avec rétablissement secondaire de la continuité en 2019. Chirurgie du foie
gauche pour localisation hépatique en 2020 avec cependant missing lésions. Embolisation portale. Précédent
examen tomodensitométrique effectué le 18 juin 2021.
TECHNIQUE :
Acquisition coronale FIESTA.
Acquisition axiale diffusion.
Acquisition axiale T2 FAT SAT.
Acquisition Lava-Flex 3D sans puis après injection de gadolinium avec acquisition aux temps artériel, portal et
tardif.
RESULTAT :
Petit foie gauche en rapport avec les antécédents du patient. Le foie est le siège de deux formations nodulaires
d’aspect secondaire. La plus volumineuse intéresse les segments VI et VII, mesure 102 x 80,7 mm. Elle apparaît
nécrosée en son centre. La 2e formation siège en périphérie du foie, à la jonction des segments VIII et IV et
mesure 19 x 12,7 mm. Ces deux formations ont une taille sensiblement identique par rapport à l’examen
tomodensitométrique du 18 juin 2021.
Il n’y a pas de nouvelle lésion. Absence de signe de stéatose hépatique et sur la séquence en opposition de phase
Pas de dilatation des voies biliaires intrahépatiques ni de la voie biliaire principale.
Aspect perméable des veines hépatiques. Bonne perméabilité de la branche portale gauche. Oblitération de la
branche portale droite qui n’est plus nettement visible.
Pas de lésion visible au niveau du pancréas.
Pas de dilatation du canal pancréatique principal

Pas de restriction de la diffusion mise en évidence au niveau pancréatique.


CONCLUSION :
Présence de deux formations nodulaires du foie droit d’aspect secondaire, la plus volumineuse étant
largement nécrosée en son centre, sans modification significative de taille par rapport à l’examen
tomodensitométrique antérieur du 18 juin 2021. Thrombose de la branche portale droite qui n’est plus
nettement visible
Absence d’épanchement intrapéritonéal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s