Le bouchon de champagne de Félix, rue de Rennes

Il se trouve sur l’immeuble Félix Potin, du nom d’une enseigne d’épicerie : un genre de Monoprix du debut du vingtième… siècle.


C’est dans le sixième, au 140 rue de Rennes, à l’angle de la rue Blaise-Desgoffe. Juste à côté de la Fnac Montparnasse, un navire seventies qui a moyennement bien vieilli.

Bel immeuble Art Nouveau dont j’adore le chapeau

Il est frappé aux armes de Félix Potin, a été édifié à l’initiative de l’enseigne, par l’architecte Paul Auscher (1866-1932).


Le permis de construction délivré le 11 avril 1904 annonce un bâtiment déployé sur sept niveaux. L’entrepreneur général Devillette mène le chantier.
Il s’agit du premier grand magasin édifié selon une technique mixte, mêlant béton et  pierre blonde.

L’esthétique de l’ensemble adopte les préceptes du style Art Nouveau. Arrondis, motifs végétaux et arabesques abstraites, appliqués à un bâtiment commercial monumental, ces éléments attirent l’œil et font la réclame de l’enseigne.


L’immeuble Félix Potin du 140 rue de Rennes célèbre la réussite de l’entreprise. La réalisation, spectaculaire, affirme aux yeux de tous un succès de la marque.

Le décor opulent de la façade, mosaïques et volutes de béton, vient souligner la tourelle d’angle couronnée d’un campanile où le nom Félix Potin, tracé en creux, s’éclaire de l’intérieur la nuit venue…


Cette particularité architecturale lui vaut le surnom de « bouchon de champagne ».

L’immeuble néo-baroque du boulevard Sébastopol, siège de Félix Potin, avait été baptisé « la poivrière ». La poivrière est devenue un Monoprix, au droit du métro Réaumur-Sébastopol…


Façades et toitures sont inscrites à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques par arrêté du 15 janvier 1975.

Ce bouchon de champagne coule dans le ciel. OOn adore lever le nez pour le regarder quand on passe rue de Rennes. Éternelles étrennes visuelles pour le passant. Une rencontre, une union, des retrouvailles avec un peu de beauté architecturale..

Des retrouvailles avec le passé, à la clef. Un passé que remémore ainsi un lecteur, Thomas Pierre :

 » « Félix Potin, un genre de Monoprix … », il se trouve que justement cet immeuble a été occupé pendant des décennies par un Monoprix qui était une vraie fourmilière, le magasin ne désemplissait pas de clients mais depuis les années ont passées, et avec le temps, on oublie tout. Après Monoprix, c’est Tati qui avait occupé les lieux, et il s’est d’ailleurs passé un évènement tragique, d’une tristesse indescriptible, une bombe avait explosé devant le magasin tuant une dizaine de personnes, l’attentat avait fait aussi une cinquantaine de blessés. J’y pense encore quelquefois quand je passe devant. Et vous avez raison, cet immeuble est magnifique, surtout depuis qu’il a été restauré, et vos photos sont très réussies. Merci »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s