Vhils, graveur de mémoire

L’artiste Andres Farto, Aka #Vhils est juste sublime. Il grave des portraits puissants dans la pierre, au marteau-piqueur, sur des immeubles, des maisons parfois lèpreuses au tissu enfui. Comme souvent ses personnages…

Ou une jetée, avec ce portrait fin 2020 de l’écrivain José Saramago, prix Nobel. Dont l’Océan seul sait tirer des larmes de sel. C’est à pleurer de beauté, non ?

Il y a là comme une sorte d’osmose entre mouvement, transparence, dimension photo de famille. Ce qui crée une émotion cristallisation, accentuée par le rendu aérien. Un peu comme si la Mer roulait à jamais sur un album de famille fictif…

Le sens de l’échelle se perd ici avec un effet de mise en abyme, de distance à l’oeil nu du regardant, entrant dans quelque chose comme un portrait d’album de famille inconnue. Pourtant un peu familière : tous les albums jaunis des greniers se ressemblent.

Et l’aérien procure une petite touche de vertige de distanciation dronesque. Autour du paradigme Ce qui est/ce qui n’est plus. La frontière est si vague

Lien vers la vidéo du making off de l’œuvre.

Une autre oeuvre récente

Dans la montée
La marche initiatique vers la promesse solaire panoramique du Miradouro Santa Luzia, l’âme d’Amalia apparaît, gravée comme une déesse
Dans la chaussée
(Na calçada)

Maeva ajoute que « Vhils travaille aussi à l’acide et aux explosifs. Il a d’ailleurs refait son salon pendant le premier confinement avec ce dernier procédé. Madame a dû être contente. 😁😉 »

Bertrand estime : « Très surprenant avec la marée montante. Si l’outil est brut, le rendu est classique et beau. »

Ce qui m’inspire cela : Oui, il y a par là, par ce visage sur une dalle en montée, une sorte d’osmose entre mouvement, transparence, dimension de photo de famille. Tout cela crée une cristallisation intéressante en rendu aérien. Un peu comme si la Mer roulait à jamais sur un album de famille fictif…

Il y a deux artistes de rue très reconnus au Portugal et à l’international

Vhils et…
#BordalloII
Un descendant de la faïencerie Bordallo. Vous savez : le service de table d’assiettes vertes en forme de choux,etc.
Et il y a un beau musée Bordallo à Lisboa, le Palacio Pimentel, avec aussi des sculptures dans le beau jardin du bâtiment XVIII…

#vhils #portugal #saramago #josesaramago #ocean #larmesdesel #parallelespotentiels #streetart #streetartportugal
@turismodeportugalviva #lajetee #amalia #amaliarodrigues #fado #fadista

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s