« 2 heures Ailleurs » allie voyage virtuel et dégustation réelle

À moi l’Everest en VR : Il est dans un rayon de 10 km… en hauteur. Pour voir de haut les fourmis des dîners en ville ministériels de pacotille, les bijoux du Georges V trop faciles, les muselières jetables. Parce qu’on a besoin de pureté et d’illusion…

De la neige à la synergie

2hailleurs.com est une synergie associant trois entrepreneurs ne souhaitant pas rester les bras croisés dans les circonstances covidiennes. Ils ont allié leur savoir-faire pour offrir une nouvelle expérience de voyages immersifs.

Michaël Brugeas, fondateur du tour-opérateur Eole loisirs, apporte son expertise « tourisme ».

Valérie Quivogne, qui vient de l’évènementiel, est la fondatrice de l’élégante et discrète villa Fontaine, dans l’Est Parisien. Un lieu d’événements (à jauge adéquate). Elle pose les briques de l’art de recevoir.

Laurence Bellissen, créatrice de Delices Corner, a dans son panier, on s’en doute, les connaissances culinaires et un portefeuille de Chefs adéquats.

En janvier dernier, Michaël avait écrit : « L’envie de voyager est toujours là, toujours puissante ». Pour moi, ca a été le déclic. La vue et l’ouïe ne suffisent pas, le gout, l’odorat, sont à la source des souvenirs les plus forts, les plus marquants de nos voyages. »

D’où l’envie de 2h ailleurs

Un service, une prestation offrant aux « passagers » de vivre de chez eux, d’une entreprise ou autre lieu privatisé «une expérience polysensorielle d’une durée de deux heures.»

En plus du casque VR plongeant dans la destination, l’on profitera d’un repas calibré sur mesure au type de voyage choisi et d’autres prestations éventuelles. Comme un bon massage. Quel plus beau message qu’un massage thaï pour un dos de télétravailleur ?!

Si vous choisissez d’escalader l’Everest ou de skier dans la peuf (poudreuse), à vous un petit blanc, une roussette, voire en rouge une Mondeuse de Savoie, un vin chaud cannelé comme il faut. Avec sa tartiflette chaudasse, servie juste après l’expérience immersive montagneuse au casque VR.

« Ce n’est pas un palliatif au voyage mais un complément » précise Michaël Brugeas. Ouf…

Leur solution est pérenne, au-delà des circonstances Covidiennes. Elle veut susciter des envies d’ aller voir cet ailleurs qui nous échappe.

Sur l’Everest ou en Thaïlande, grâce à une autre synergie… Un partenariat avec l’Office national de tourisme de Thaïlande et 2h ailleurs.


Prakit Saiporn, Responsable marketing et communication de l’Office national de tourisme de Thaïlande, était ravi qu’on vienne lui proposer des solutions pour continuer à maintenir le lien avec les voyageurs. Il a convaincu ses responsables de nouer un partenariat avec 2h ailleurs.

L’offre proposée ?

Après vous être plongé en visite guidée dans ce que le Royaume de Siam propose de beau, vous vous régalez des recettes proposés par l’un des meilleurs chefs thaïs à l’étranger, avant de profiter d’un massage thaïlandais. Une douce « expérience préliminaire » à un départ authentique…

Dès cet automne ?

Prakit Saiporn, Responsable marketing et communication, en poste à Paris depuis 25 ans ( il vient d’ailleurs de fêter ses 25 ans de 💒 avec sa femme, une Française), connait bien la musique des précautions orales d’usage :

« Cela pourrait être possible en octobre ou novembre. Dès que l »objectif du Ministère du tourisme Thaï sera conforme : Il s’agit tout simplement d’atteindre un taux de vaccination de la population de 70% dans cinq régions touristiques ciblées accueillant les visiteurs. »

Et la durée de quarantaine de 14 jours a déjà diminué de moitié…


Il faudra bien sûr avoir présenté un test Pcr négatif. Mieux encore, un certificat vaccinal, qui sera soigneusement vérifié sur place par les autorités, on s’en doute. Et réduira une fois validé de trois jours la quarantaine ( 10 jours- 3 = 7 jours – Ces 3 jours seront remboursables). Mais tout cela évolue si vite…

Bilan d’une expérience personnalisée avec 2hailleurs

depuis les privations sans nom d’un an de covideries, je connus la joie d’un voyage virtuel au casque, d’un petit festin thaï, immédiatement suivi par un massage thaï. Celui de l’école de Chiang Maï, explique la thérapeute : à l’énergie moins vigoureuse que celle de Bangkok. Un massage tout en rondeur, donc. Sur mon petit corps tout sec…

Il est vrai que le massage thaï de l’école de Bangkok, un poil trop vigoureux, me travaille parfois trop les vertèbres. Et je n’ai pas très envie de me faire marcher sur le dos, comme ces riches heures si connues des massages sur pontons de bambous de plages thaïs…

Il y avait également un certain temps qu’une dame n’avait pris mon pied contre, dans son ventre arrondi. Pour le caler et y diffuser sa douce chaleur. Divin…
Je vous rassure tout de suite, c’était en tout bien tout honneur.
À la Villa Fontaine, lieu zen joliment dissimulé dans une ruelle du onzième.

Valérie Quivogne et Prakit Saporn, de l’OT de Thaïlande,en présentation.

Un passage discret, presque secret, comme on les aime. À quelle occasion ? Un évènement pour de vrai, pas un ectoplasme distanciel de plus dans le bocal confiné d’un écran d’ordinateur !

3 réflexions sur “« 2 heures Ailleurs » allie voyage virtuel et dégustation réelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s