En Colombie : Un trésor révélé par la douceur… d’y pouvoir aller !

Manuel, barman, Bogota, à la Casa Médina
Musée des civilisations précolombiennes de Bogota.
Une porte à Cartagena de las Indias
Grand-place du centre du quartier colonial, vue de l’entrée de la cathédrale de Cartagena.
Une poignée de mer de sel, à une heure de Cartagena.
On vient ainsi chercher les groupes de touristes à l’aéroport de Cartagena…
Led îles du Rosaire, à une heure de bateau de Cartagena
Bon gâteaux bien crémeux, style cheesecake local
La femme de Jorge sort de sa sieste dans sa maison sur les hauteurs de Medellin.
L’exécution du célèbre trafiquant de Medellin vue par Fernando Botero.
Led petits métiers y sont hélas nos amis pour la vie…
Comuna13, le quartier street art de Medellin
Le « Centro » de Medellín,réputé dangereux le soir. Pas trop en fait, sauf pour les dames seules.
Un pont Eiffelien de belle facture, à deux heures de Medellín.
El condor de Medellin !
Queue d’accès au métro aérien de Medellin à l’heure de pointe…
Du côté de la cascade de la Chorrara, à 2 heures de Bogota



Mon article dans « Où ? Magazine » No 37, automne-hiver 2020


Un trésor digne d’El Dorado

La culture montagnarde andine vient en premier à Bogota (2600 mètres) et Medellin (1600 mètres). Jorge, un homme de cette ville, devenu chercheur, après des débuts comme mécanicien, dit : « Pffff la Caraïbe, Cartagena et compagnie, c’est pas pour moi. Nous sommes pour la plupart des gens issus de la montagne. »

Mais la Colombie est bel et bien diverse : il y a l’Amazonie, la côte caribéenne, la région du Pacifique, à peine touchée par le tourisme.

La Colombie, pacifiée depuis la trêve avec les FARC en 2016, est un trésor de biodiversité s’exprimant dans trente parcs nationaux.


A Bogota, qui possède 500 kilomètres de piste cyclable, et dont la maire est une jeune femme, on va danser sur des airs de salsa, de Merengué…


Le quartier de la Candelaria, centre historique, conserve une atmosphère coloniale. Au fil des rues pavées, on découvre façades colorées, beaux balcons en bois sculpté et églises baroques.

Le Musée de l’Or, riche de 34 000 pièces d’or (la plus importante collection d’orfèvrerie préhispanique du monde) fait honneur aux civilisations Quimbaya, Taironas, Muiscas et Tolimas.


La moderne bâtisse de la Fondation Fernando Botero, dédiée au plus connu des artistes colombiens, expose ses œuvres (une centaine de dessins, peintures et sculptures) et sa collection privée : 85 chefs-d’œuvre d’artistes (Renoir, Dali, Chagall, Picasso, Miro…).

A deux heures de la ville, pendant une belle randonnée vers la cascade de la Chorrara, on découvre le long du chemin la vie des habitants.


La dynamique Medellin

Cette ville est l’exemple d’une réhabilitation urbaine réussie. Elle a pour étendard la colline de la « Comuna 13 » desservie par un métro-câble et pourvue d’escalators permettant à tous de découvrir les curiosités picturales de l’art urbain sur les murs. Synonyme de terreur sous le règne du tyran Escobar, Medellin est devenue une ville où des milliers d’expatriés s’installent chaque année. Aussi car les environs sont charmants, notamment les bourgs coloniaux de Santa Fé et Guatapé, connu pour son insolite Pain de sucre (la Piedra del Pénol). De là-haut, on jouit d’une une belle vue sur des lacs artificiels.


Bonheurs de la Côte caraïbe

Cartagena, à 1000 kilomètres de Bogota, offre une note caraïbe et sa ville coloniale au charme fou, atour de la Place Bolivar, café chez San Bernardo, un bon torrefacteur. Le soir, ballade dans le quartier bohème de Getsemani…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s