Courir l’existant, toujours tentant

Je cours, je suis je dévore l’existant Cours en levant les yeux je broute j’aspire des yeux les racines du ciel que sont les branches des arbres y montant.

Je cours en contre-plongée du réel céleste tout en agitant mes moignons, mes jambes racines, mes bras racinaires, girouette à 360 ° moulinant le ciel…

Courir l’existant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s