Renaud Capuçon en mouvement perpétuel à Grévin

Un violoniste orchestre Grévin

Un mois bien rempli pour Renaud Capuçon : il ne risque pas de se transformer en statue de sel ou de son au teint cireux.

Par contre, pour équiper sa nouvelle statue au musée Grévin (jugée très ressemblante par une dame derrière nous, lors de l’intronisation, en Mars 2020), on a pris le soin d’acheter un modèle de 🎻 proche du sien, rue de Rome. Même si le sien est unique…

Et le Chambérien confirme sa ressemblance avec la statue :

 » Oui même mes cheveux blancs y sont ! « 

Il ne se fait pas de cheveux blancs… et n’en a guère !

Loin de s’effacer derrière sa statue, le mari de Laurence Ferrari (qui s’est récemment plainte de ne pas le voir assez) est entré dans le capital d’une application qui permet… d’effacer n’importe quel musicien dans un enregistrement musical. Et ainsi de pouvoir répéter avec le reste de l’orchestre…

Cela repose sur une technologie de séparation des sources sonores, basée sur un algorithme d’intelligence artificielle à interface simple. l’App inclut des partitions musicales permettant à ses utilisateurs de pouvoir jouer avec d’autres musiciens virtuels, voire un orchestre entier.

Du Boléro de Ravel à la Suite n°2 en Si mineur de JS Bach, 350 morceaux sont disponibles (objectif : 1500 d’ici fin 2020). Comme par exemple, les sonates de Mozart que Renaud Capuçon vient d’enregistrer…

Un livre, une belle stature, une diversification. Voire une reconversion ?

L’autobiographique  » Mouvement perpétuel  » (Flammarion) * vient de sortir en librairie.

Sa statue de cire apparaît au Musée Grévin, ce cabinet parisien des figures de cire qui n’en finit pas d’évoluer avec succès en séduisant de nouveaux publics. Le violoniste s’est dit « super honoré » d’avoir sa statue au Musée Grévin.

« C’est un très beau signal pour la musique classique. Avec 700.000 visiteurs par an, c’est autant de monde qui se demandera peut-être… qui est cet homme au violon ? « , espère-t-il aussi. 

Figurez-vous que Renaud Capuçon a dirigé 2 jours de suite un orchestre de chambre, début mars. À huit-clos, à cause du satané virus que l’on sait…

En janvier, à Lugano, il a dirigé « à mains nues » l’Orchestre de la Suisse italienne dans la 5e Symphonie de Franz Schubert.

Évolution vers la direction d’orchestre

Renaud Capuçon précise : « Pour l’archet, je n’ai pas l’intention d’arrêter, même si j’ai des projets avec l’Orchestre symphonique de Vienne, celui de la Chambre d’Europe ou la Camerata de Salzbourg ».

Une opportunité pourrait se présenter avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne, dont Joshua Weilerstein quittera la direction artistique à l’issue de son mandat en 2021. Interrogé par Le Temps, Renaud Capuçon répond sans ambages, voire sans capuchon :

« Si l’orchestre avait envie de tenter une expérience avec moi, je serais bien sûr heureux. Sinon, c’est que le temps n’est pas venu ! ».

En tout cas, le temps est venu de passer le voir à Grévin

 » C’est un très beau signal pour la musique classique. Avec 700.000 visiteurs par an, c’est autant de monde qui se demandera peut-être qui est cet homme au violon… », espère-t-il aussi. Son illustre prédécesseur ici n’est autre que Yehudi Menuhin…

* Mouvement perpétuel Flammarion

« À peine mon archet eut-il effleuré les cordes du Vicomte de Panette que je fus saisi d’une sensation de bien-être intense. La sonorité de ce violon me parlait comme le ferait une voix intérieure. Je me mis à jouer le thème de la première sonate de Brahms… ».

Un jour de 2005, Renaud Capuçon fait une rencontre bouleversante, celle du violon de sa vie : le mythique Guarnerius del Gesu de 1737, appelé Vicomte de Panette, que joua Isaac Stern pendant près de cinquante ans. Depuis lors, cet instrument merveilleux fait corps avec lui sur les scènes du monde entier.

Initié à la musique à l’âge de quatre ans et formé à l’école des plus grands, du Conservatoire de Paris aux concerts avec Carlo Maria Giulini, Claudio Abbado, Daniel Barenboïm ou Martha Argerich, Renaud Capuçon nous livre ici les étapes d’une vie dédiée à la musique. »

Artiste lumineux tourné vers la transmission, mais aussi homme d’action, Renaud Capuçon a créé plusieurs festivals, dont le festival de Pâques d’Aix-en-Provence.

La veuve Amélie, consolante du confinement ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s