Fashion weekeries, jeune walkyrie

J’aime cette timidité expressive de la commise mannequin. Être payée pour défiler immobile (4 changements de tenue en 2 heures) devant une jeunesse dorée un poil amorphe.

Ou feignant de l’être par le jeu social dont elle est l’objet. Dont elle feint d’être dupe. Car nous jouons toujours de ce qui nous joue… Nous en sommes toujours captifs ?

La belle captive…

Des expressions linguistiques qui ne diront plus grand-chose aux délicieux jeunes palmipèdes du circuit fashion week. Young duckers new Gen…

Part of the game… mais qu’est ce que l’on se la joue dans ce circuit textile !

Anyway, great style !

#parallelespotentiels #fashionweek #paris #koshe #generationgap

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s