Faire son trou d’igloo en Mercantour

Parallèles Potentiels

Plus authentique et viscéral qu’un hôtel de glace lapon de luxe à fourrures et vodka en cubes glaçons, cette expérience de groupe inédite. Pique-nique à midi, puis l’on creuse, taille avec pelle et ciseaux en se relayant. Aidés par des moniteurs attentionnés, hein ! Selon le type de neige à dompter, deux options se dessinent :
Poudreuse fraîche, et l’igloo ressemblera à un terrier, ce qui fut notre cas.
Neige plus dure car déjà installée, donc bien tassée, on obtient un igloo monticule hors-sol de carte postale, en beaux parpaings de glace.
Le lendemain matin, certains avaient des têtes de déterrés, mais heureux, tendance « Just did it »

Mais c’est si beau, chachachamaniquement beau : Du technicolor, façon Terence Malick pur jus… On est à une heure trente de Nice, à Estenc (1800 mètres), à côté des sources du Var (la rivière). En quatre heures, on construit un igloo…

Voir l’article original 366 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s