Gardien des phares des Baleines de Ré

Il veille au grain, Alex Pichon : 160 000 visiteurs par an se hissant du bout des gambettes en 257 marches, ça en fait du mouvement vers le haut du grand Phare des Baleines. Surtout depuis 1854…

Longue légende : Du haut du grand phare veillant sur la vieille tour des Baleines de 1669, un ouvrage Vauban dont la Lumière carburait à l’huile de 🐋 à l’intérieur d’une lanterne maçonnée cachant en grande partie le feu. En mer, le troisième phare, celui des Baleineaux du haut banc du Nord, construit en même temps que son grand frère des Baleines.

Le musée en bas restitue tout cela en beauté sur bientôt quatre siècles. Avec tous les documents, gravures, tableaux puis touchantes photos qu’on imagine.

Toujours émouvant, ce passé marinier convoqué dans ces mémoires de lieux d’imaginaire collectif que sont les phares des quatres coins du Monde. Particulier est le bonheur d’arriver à celui-ci en vélo… On vient de chez Cédric Fortunier le saulnier.

Après les propos d’usage, on aiguille vers le futur des phares et balises : je rappelle que le monde les donna pour cliniquement morts quand la norme Galileo européenne prit du plomb dans l’aile au profit de la norme américaine.

Mais au moment de la guerre du Golfe, quand cette norme fut réduite pour raison sécuritaire (en 1990) par les USA, on s’aperçut que les phares pouvaient toujours servir, géostratégiquement s’entend. Ainsi me contre Alex Pichon.

Et Galileo, justement, à le vent en poupe depuis juin 2018 et l’installation de 4 nouveaux satellites : il est plus précis que la norme américaine GPS dans ses rendus topographiques : jusqu’au bon côté de la rue s’enthousiasme le Directeur du CNES en juillet !

Les phares, eux, semblent en état géo stationnaire, leur grâce antique, puis du siecle des Lumières, puis de celui de l’électricité, éclairant les navigateurs pour toujours.

Au moins en idée. Entre carte postale et beauté lumineuse, on ne saurait se passer d’un Phare. Surtout pas du phare des Baleines ?

C’est un petit dieu sur terre éclairant nos envies de mer for ever, un phare. Et cela le restera. Pour toujours… Ou peu s’en faut. Car

l’infini ment, comme vous savez.

L’infini ment infiniment
Pourtant, il est clair
qu’il est sombre
Gagnera toujours à rester dans l’ombre
L’infini n’est pas médiatique

Il ne galvaude pas le mot durable, lui… Il éclaire à jamais !

Durables soient les phares et balises éclairant nos nuits… J’en veux pour preuve celui-ci, rochelais.

Le charme, la force tranquille des phares. Ils ne s’envolent pas vers la 🌒, les phares. Mais en fait, si…

C’est ainsi qu’on se retrouve peu à peu à bifurquer en paroles vers le Vietnam, où Monsieur Alex est allé 3 fois. Comme nous, il adora ce qu’il y a à adorer.

Bien sûr, il est allé y voir aussi du phare français en bon état. Et en granite rose breton… On vous le recommande !

L’île de Ré, c’est plus près, ça vous a plus de charme français… Le charme discret de la bourgeoisie retraitée aussi. Parfois un rien ranci à force de prendre de l’âge. Le charme buriné du temps qui passe. Y a du jeune aussi. Tout le monde roule à vélo. Enfin presque. C’est ainsi que la vie est belle à Ré…

Et les paysages si beaux qu’Alex Pichon y est bien. On le comprend.

Au fait, Alexandre Pichon est le Directeur, le gestionnaire du Site des phares des Baleines, pas le gardien… Si ce n’est en son âme.

Il est automatisé depuis belle lurette, Le phare de la Baleine. Comme son petit frère en mer, à 600 mètres de là. Difficilement accessible par bateau, ca tangue jusqu’au bout, on se prend des lames venant secours le canot, se souvient Alexandre. Il n’y a plus de gardien depuis belle lurette.

PS : OON rêve de convoquer pour un banquet muet tous les gardiens de phare qui furent et seront. En pleine mer, sans se soucier du réalisme.

Destination Ile de Ré

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s