Du Monde, de ses grossières anomalies et autres petits arrangements libidineux

Réparer l’idée du Monde à la glue, rapport aux morceaux cassés et aux grossières anomalies.

Être contre la dictature de la mise à jour automatique (tous les 3 jours).Tout contre. Pendant ce temps, des gens produisent, chôment (partie integrante du système), se noient pour quelque ailleurs où ils croupiront.

D’autres s’enrichissent obscènement à n’en plus finir… sur le dos des premières catégories. Cela empire à puissance XXI, c’est normal…

Bon, c’est pas le tout, je vais manger. Je vais manger ce Monde tel qu’il est, servi en club sandwich d’entresoi sociologique.

Á défaut de le pouvoir (ar)ranger… De le pouvoir déranger. Faute de m’en arranger peut-être. Car ce Monde si beau est une boule puante d’injustice. On sait cela. Il n’est pas superflu de le rememorrer…

Adaptation du livre  » Le joueur d’échecs » de Stefan Zweig par le bédéiste David Sala

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s