Au Rayol Canadel, face à la mystérieuse île du Levant

Le Rayol-Canadel

Le Rayol ? Canadel ? Ces deux plages, des soeurs jumelles associées dans le nom de la station, sont inconnues du bataillon. Elles sont à côté du Lavandou et de Bornes-les-Mimosas, des poids lourds balnéaires. C’est mieux ainsi…

Car on frôle l’équilibre parfait en arrivant (apres avoir escaladé les Degrés de la mer montant vers le col du Rayol dans une chambre dominant la plagette privée du Rayol.

J’y dispose amis cailloux et glands d’eucalyptus ramenés de mes incessantes promenades…

Mon nain de James Bond favori ne me démentira pas…

Trek vers le col du Rayol. Sentiers de traverse Buissonnière bien caillouteux comme je les aime, n’étant pas un chat pour rien.

Du lit face mer, vite testé, mes pieds tutoient la ligne d’horizon, pointant la direction de la plus longue des îles d’Hyères : celle du Levant.

L’île mystérieuse

Un peu mystérieuse, l’île du Levant : des contours abrupts, une grosse base militaire testant 200 tirs de missiles par an (voire 300), prêtant aussi ses installations à des Corps d’armée étrangers moyennant finances… C’est ce que me raconte Stéphane, natif responsable d’un resto, d’un gîte et du club de plongée Sun du seul village de Port-Cros, île très préservée car située en Parc national, en face de la Levant.

Une touche de tourisme naturiste au Levant :

Héliopolis, « Laboratoire social »

En fait, l’île du Levant est à 90% militaire et à 10% naturiste au camp naturiste d’Héliopolis. Qualifié joliment de « Laboratoire social » lors d’un colloque organisé sur place par la Villa Noailles en juin 2018. C’est amusant :

cela sonne comme un titre de livre houellebecquien ou une chronique d’Aurélien Bellanger sur France Cul…

Au Rayol Canadel, au Bailli de Suffren : les degrés d’une petite merveille

Rien ne pollue le regard et c’est juste bon : Ce Bailli de Suffren est le seul hôtel du secteur construit sur roche : un arc-de-cercle pieds dans l’eau des années soixante. Il a rouvert le 8 mai flambant neuf. L’esprit du Sud y est valorisé en touches subtiles dans les 55 chambres du décorateur François Champsaur. Raffinement du design à tous les étages (céramique, terre cuite, bois) : tout joue l’élégance en ouverture.

C’est un village, familial mais bien loti : une adresse de bouche à oreille. Jacques Chirac venait manger la bouillabaisse au dessus, aux Maurins du Maur. Chez Dédé, un monsieur aux cheveux blancs qui fréquente aujourd’hui le superbe lounge et le bar du Bailli de Suffren. Dédé tutoie Carla Bruni, qui vient au Rayol en voisine, les Bruni ont une maison au-dessus.

Comme en retrait du monde

A 25 km de Saint-Tropez, pas de DJ ni de yachts faisant des vagues, une simplicité biblique plutôt que les bibelots du Byblos. En terrasse du restaurant Le Loup de mer du soir (il y en a trois), la terrasse domine la crique rocheue, au loin, le bout de l’île de Porquerolles. On est entre Cavalière et Cavalaire, dont le golf au parcours escarpé est fort prisé. Ceux de Beauvallon et du Val Cros à Lalonde sont moins biscornus.

Eau turquoise, cristalline, le mistral lave le ciel et les contours des îles d’Hyères (Reserve maritime de Port Cros et Porquerolles, Parc national de Hyères). On ira en vedette de Giens ou du Lavandou.

À pied, juste à gauche de l’hôtel, le « Domaine du Rayol- Jardin des Méditerranées » compte 11 zones géographiques végétales conçues par le paysagiste Gilles Clément.

Longez la plage du Rayol et ses rochers scintillants. Remontez un raidillon a l’odeur d’eucalyptus : vous êtes arrivés. On voit ces jardins à vélo sur la voie verte vers Cavalaire, avant la tour des Sarrazins. Et deux jolies plages : La Fossette et Saint-Clair. Bien sûr, il y a des espaces séminaires, un club Pitchounes (enfants) en juillet août.

La terre repond à la mer

D’abord sur la carte du volubile Chef Stéphane de Michelis, qui créa les Templiers de Vence. Il pratique de savoureuses alliances, novatrices ou classiques, et de petites surprises hors menu. La lotte, les ravioles ainsi s’enhardissent d’inattendu. Testez ses crêpes au buffet du matin. La terre repond aussi a la mer en gravissant vers le col du Canadel en une heure. On monte pour cela…

« Les Degrés de la mer »

C’est le nom de la série d’escaliers filmique demarrant juste à droite du Loup de mer de l’hôtel. Des degrés beaux comme un plan du cinéaste Godart (celui du Mépris dans la maison à degres de Capri). Après les 300 marches, un doux essouflement vaguement initiatique, on atteint un cercle sur colline comme un temple solaire, puis un chemin de randonnée bleu. Qu’Yves, pompier à Cavalaire, débroussaille à la sueur de son front bénévole, 300 mètres plus haut, un dimanche. On l’en félicite. Il a à peine le temps de déplorer le manque d’esprit collectif du temps présent (qui rend sa mission de plus en plus solitaire) avant de reprendre son engin en main. Un homme digne.

De là haut, après le chemin de terre rouge de l’ancienne voie ferrée devenue cyclable (la réception offre pour cela des VTT), la vue sur le golfe de Saint-Tropez et les îles d’Or est d’une beauté sans nom. Elle trouve en écho celle de la chambre au plafond bleu, jaune, blanche, de bois revêtue. Un miroir y prolonge l’espace d’astucieuse façon. Un autre sur le balcon fait de même avec le panorama. Qui est la seule star. Jamais vu l’équivalent. Tout le monde a vue sur mer. Les chambres, d’où la mer se voit de la baignoire, sont farcies de doubles prises doubles USB (de part et d’autre du lit, derrière). Signe des recharges incessantes de nos bidules numériques. Le clapotis des vagues oublieuses vous caresse tout cela sans fin. Capri, cest pas fini.

Christophe Riedel

www.le baillidesuffren.com

#visitvar #lerayolcanadel #iledulevant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s