Lisbonne nature : 2 estuaires, 25 dauphins, bien d’autres merveilles

10 ans de voyages porto-lusitaniens
Bourlinguer de Lisbonne vers Lisboa
de Péniche vers les iles Berlengas
balloté par la vie comme un berlingot
d’azur se rêvant d’or
(et vice versa)

Et une histoire en plus : celle des origines. Un temps que les moins de 2000 ans ne peuvent pas connaître ! https://centrefrancoportugais.com/2017/10/08/les-lusitaniens-netaient-peut-etre-pas-nos-ancetres-directs/

Parallèles Potentiels

Lisbonne est belle, sa réputation n’est plus à faire. Elle a aussi des à-côtés insoupçonnés et remarquables : nous y avons exploré deux estuaires et achèverons ce périple avec du liège sur un bateau à Venise revenu à Lisboa.  Bizarre et bigarré, non ?

En fait, ce périple est sans fin : il regroupe mes articles sur de nombreux autres possibles portugais :  les îles Berlengas do Portugal, la  lagune d’Obidos (une autre pequeninha maravilha : petite merveille). Les cigognes de Comporta et la filière du chêne-liège en Alentejo. Les oeufs de dinosaure fossilisés de Lourinho, non loin de là.

Un plein de  surprises pour amoureux de la Nature.

Le premier estuaire ? Celui du fleuve Tejo à Lisbonne

Je l’ai remonté en speedboat , ce qui n’est certes pas très écolo sur l’eau, mais spectaculaire mode de locomotion : j’avais un peu honte de cette griserie pétaradante…

Voir l’article original 8 209 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s