La Madeleine de Pouchkine

Poster un commentaire

décembre 7, 2017 par Parallèles Potentiels

Ca change de celle de Proust ! Mais le souvenir aura la même texture. On est douillettement attablé près d’une fenêtre du Café Pouchkine donnant sur La Madeleine. Quelque part entre la Place Rouge, que la maîtresse des lieux propose comme soeur jumelle de notre Place parisienne. Avec un zeste de Versailles et un peu de Saint-Pétersbourg.

.

On baignerait dans un joli petit rêve d’atmosphère XVIIIe en diable. Comme la concurrence volait déjà assez haut, on a fait au mieux. On est accueilli par un comptoir de patisseries dont les formes sont un ravissement pour l’oeil, puis les papilles. Pour de bon, non ? C’est Nina Métayer qui s’y colle !

Ex-chef pâtissière à la Grande Maison de Jean-François Piège, Meilleur Pâtissier en 2016 (Le Chef), pâtissière de l’année 2017 Gault et Millau. Excusez du peu ! A ses côtés, Patrick Paillet, un ancien de chez… Fauchon, Maison située juste à gauche sur la Place de la Madeleine. Ce monde est délicieusement petit…

La déco s’inspire des palais russes

Elle sent bon l’artisan en France et en Russie. Les reproductions de boiseries (du salon du fond, comme un bar de nuit), sculptures, cheminées de jaspe… ont été fabriquées en Russie, montées en France. Bronzes et ferronneries ont été réalisés par les français de l’entreprise Bouquillon. L’escalier qui mène à l’étage, de style Louis XIV (en vogue au XVIIIème en Russie) est du à des forgerons russes. Figurez-vous que ce mélange a un nom : c’est le classissisme russe. Enchanté…

Les antiquités, lustres et objets d’art furent chinés par le franco-russe propriétaire Audrey Dellos : il n’a pas fait les Beaux-Arts de Paris pour rien. Accessoirement, il a depuis créé une cinquantaine de lieux à Moscou et ailleurs. Dont le premier café Pouchkine en 1999…

D’ou ca vient, ce café Pouchkine ? « Il y a plus de 50 ans, le célèbre chanteur français Gilbert Bécaud composait la chanson « Nathalie » dédiée à son guide russe Natalia, rencontrée lors de ses tournées à Moscou. Devenue très populaire, la chanson incitait les moscovites, les touristes, les curieux à chercher le fameux Café Pouchkine. Mais, pure invention de Gilbert Bécaud, il n’existait pas ! L’entrepreneur et restaurateur francorusse Andreï Dellos a eu l’idée de le créer en hommage au poète et dramaturge Alexandre Pouchkine – féru de culture française – et à l’art de la cuisine aristocratique russe. »

En mode sucré ou salé

En salé, des créations réalisées en collaboration avec les équipes conseil Ducasse. Club blinis au saumon (15 €), Burger… Ivan le Terrible, forcément (21 €). Entrées à partir de 16 €, soupes 12 €, poissons à partir de 25 €, viandes à partir de 21 €. Et puis des assiettes végétariennes, il en faut…

Caviar à prix coûtant : ca c’est chic

En cerise sur la luxure, un coin des caviars. Vendus à prix coûtant : 72,50 € les 50g de Baéri Impérial, 87 €, d’Osciètre. Et le café est à 3,40… Ce qui rend notre luxe (relatif) plus abordable, comme le précisent nombre de nos consoeurs foodistas pour descendre de leur piédestal d’égéries !

Café Pouchkine 16 Place de la Madeleine – Lundi au samedi 7h30-18h, Dimanche 10-18h.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow Paralleles Potentiels

Rejoignez 2 058 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :