Bourgogne et caviar ? Mariage de Noël !

7

octobre 25, 2017 par Parallèles Potentiels

Il y a les liaisons dangereuses et les délicieuses. On se souvient du lointain double album « Champagne » et Caviar » de Jacques Higelin : un bon millésime. Hélas, il y a prescription. La, ce sera Bourgogne et caviar pour Noël !

Un Bouzeron en blanc, en l’occurence associé au mystérieux caviar d’Aquitaine de la Maison De Neuvic, positionnée écologique et éthique, tant qu’à faire. Quant au Bouzeron, il s’agit de l’une des appellations bourguignonnes les plus confidentielles. Presque autant que l’exactitude de notre perception de la palette aromatique du caviar…

VISUEL BOUZERON CAVIAR DE NEUVIC mises en scène

Bouzeron : Côte chalonnaise, cépage aligoté. Un Clos de la Fortune. Certainement le plus beau terroir de Bouzeron. Grand Cru de l’appellation, son seul Monopole. Les 3,75 hectares du Clos produisent un vin élégant, se voulant féminin (pourvu que ce soit sans écriture inclusive). En tout cas en finesse et en précision, oui. Une salinité remarquable nous chatouille les papilles. Dieu merci, pas d’acidité. La belle minéralité qu’on aime…

Faute de baignoire remplie de caviar sur glace coulant dans le champagne, faute de fût ou de foudre rempli de Bourgogne à portée de main, soyons juste un peu fous :

  • Un bon vin (un peu jeune : un 2016, mais il  trouve en bouche ses lettres de noblesse)
  • Un petite boîte de 50 grammes

Bref, un petit luxe de 124 euros. Qu’on s’offrira à partir du 16 novembre. Avec son adorable couple de petites cuillères nacrées…

Caviar de Neuvic et le Domaine Chanzy proposent un accord fort harmonieux :

des arômes de fleurs blanches précédant des notes rondes et opulentes. Et une touche d’agrumes pour le vin.

La finesse ainsi définie par des pros du : caviar Baeri Signature.  Oui, ils se marient bien, nous sembla-t-il. A ajouter au catalogue expérientiel sans hésiter. Et à offrir…

En vente à Saint-Germain (en montant vers le théâtre de l’Odéon, cela fait partie du charme d’approche) dans le cadre raffiné du Comptoir Caviar de Neuvic

16 rue de l’Odéon – 75006 Paris Tél. : 01 42 39 03 73

Si l’on est bourguignon à l’approche des Fêtes, au Domaine Chanzy 1 Rue de la Fontaine – 71150 Bouzeron Tél. : 03 85 87 23 69


 

 

7 réflexions sur “Bourgogne et caviar ? Mariage de Noël !

  1. Christine L dit :

    Les liaisons dangereuses sont justement délicieuses, pourquoi ce « et » qui veut dire ou? A partir de quand une liaison est-elle dangereuse d’ailleurs? Le sucré salé ne choque plus personne! Est-ce quand elle met en danger autrui? Oui certes le sucré salé pour un diabétique… Mais ah le bonheur de longer le gouffre, surtout quand on a le vertige… Le plaisir de jouer sur ce bord, mais pas plus de deux jours, pour revenir d’un pas assuré, vers le doux matelas des amitiés complices. Ferez-vous ce pas, monsieur l’influenceur?

    • Vous exténuez. Vous accablez. Vous dénoncez. Votre orgueil n’a d’égal que… Je ne sais quoi. RIP.

      • Mais qu’ai-je dit? Les liaisons dangereuses sont les meilleures je le maintiens, mais elles lassent lorsqu’elles ne sont que dangereuses. Ne le pensez-vous pas? Parfois il est bon de revenir à la banalité de la douce amitié.

      • Christine L dit :

        Je pense que votre réponse concerne une autre conversation…..Je parlais des associations du goût et la virulence de votre réponse m’étonne, en quoi affirmer que l’alliance des contraires est goûteuse est-il preuve d’accablement? J’extrapolais juste sur lesdits contraires, qui, en leur opposition, sont si semblables, finalement ! «  »Un défaut que nous remarquons chez autrui nous parait d’autant plus condamnable que nous sommes plus près du défaut opposé, et nous ne songeons pas que celui-ci est presque toujours aussi blâmable que le premier. Pourquoi le prodigue se moque-t-il de l’avare, et l’avare du prodigue ? Ce n’est qu’au sage économe qu’il appartient de rire de tous les deux. »
        Citation de Cécile Fée ; Pensées, Paris 1832.

  2. Mais qu’ai-je dit? Juste que les liaisons dangereuses sont agréables en tant qu’elles ne durent pas, car pour le quotidien, rien ne vaut la douceur d’une amitié complice. Quelle dénonciation en cela?

  3. Christine L dit :

    Mais en quoi aimer les liaisons dangereuses exténue-t-il? Quel orgueil y a-t-il à aimer marcher le long des précipices? Je suis dans le ton de votre texte, comme toujours, à l’époque où vous reconnaissiez en Christine L, votre critique préférée, en quoi ai-je démérité de votre blog?

  4. ChristineL dit :

    et SVP moi qui suis traditionnelle et amoureuse de la belle langue, que signifie le RIP dont vous m’avez accablée? J’ignore le sens de cet acronyme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow Paralleles Potentiels

Rejoignez 2 058 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :