Norman : Web man Show sur scène

Poster un commentaire

mai 1, 2015 par Parallèles Potentiels

 

Après des années dans son bocal de youtubeur cliqué par millions, comment se définit Norman en fin de spectacle ? Heureux d’avoir enfin rencontré son public sur scène, montré sa bobine, rembobiné à Bobino, salle bien connue des comiques, à l’ombre de la Tour Montparnasse. Et… « Je ne me définis pas. Je suis un mec marrant, ca vous va ou pas ? »  La suite ? Une tournée des Zénith en France.

Ses admirateurs adolescents connaissent son oeuvre sur le bout des doigts. Micro trottoir à Bobino : « C’est particulier ici, parce que c’est le même registre d’humour, mais en plus développé, plus structuré que dans ses vidéos car évidemment c’est plus long. C’est intéressant de voir son évolution depuis YouTube. Je l’ai trouvé pas mal du tout pour un premier spectacle », explique Kevin, 17 ans.

Voici mon article paru dans Le Français dans le Monde (destiné aux réseau d’enseignants francophones) en mai 2015. Le texte a évolué entretemps, avec ressenti du ‘man sur scène. Normal.
fdlm399 Norman Sur scène

Les deux vedettes en tête du classement des vidéos sur la plateforme YouTube en 2014 en France ? Norman et Cyprien. Comme beaucoup d’autres, ils s’inspirent des petits riens du quotidien pour les monter en épingle.

Chaque vidéo a un seul thème, en décortique chaque détail comme une crevette, le tirant par les cheveux jusqu’à l’absurde. Histoire d’en extraire, comme on presse une orange, le jus comique, jusqu’au « lol ».

Démo avec le phénomène Norman. Vous le reconnaisseeeeeeeez ? Ce pionnier du web man show a réuni depuis 2008 plusieurs millions de fans avec des vidéos tournées dans sa chambre. La notoriété est arrivée en 2010 avec le sketch « Les bilingues ». Un dialogue à deux voix entre un doué en anglais et un « nul » ne comprenant rien – ou presque – à ce que le premier lui dit ou lui suggère de lire. Un million de clicks. Pas mal, non ?

600 millions de vues sur Internet

Et bien sûr 6 millions d’amis sur Facebook. Des fautes d’orthographe aux commentaires sur YouTube ou aux dîners en famille, en passant par le permis de conduire ou son « top treize des pires expressions »… Ses fans ados connaissent son œuvre sur le bout des lèvres Comment a t’il sauté le pas vers la scène ? Il a passé un accord avec un producteur (celui de Jamel Debbouze) qui lui a dit :

« Habitues-toi au public en jouant dans une petite salle parisienne ». « J’ai donc joué des centaines de fois devant cinquante personnes. Cela m’a bien entraîné. ».

Tout en continuant à produire une vidéo par semaine chez lui. Après, sa sœur est devenue son agent, sa famille l’aide toujours à tourner ses vidéos en chambre, à les monter, avec le concours d’une petite équipe technique.

Norman sur scène

Content de son rodage scénique, il passa à la vitesse supérieure début 2015. D’abord à la salle La Cigale, puis à Bobino : 900 personnes, 3 soirs par semaine (de début mars au 26 avril). Ils ont acheté 100 000 places deux mois à l’avance pour le voir à Bobino. Le public est très jeune.

Celui qui fait dire à une jeune fille sur Twitter qu’aller le voir « c’est le plus beau jour de sa vie », s’en amuse : «  Je suis hyper célèbre… chez les gens en classe de CE1 ». Sa cible est un mélange de la fin de la génération Y et de la génération Z. Il leur parle réseaux sociaux. Facebook, Snapchat, Vine… Une saillie comique à chaque fois.

Comme Kev Adams dans son premier spectacle, il moque gentiment des personnes peinant à comprendre les nouvelles technologies. Il évoque aussi la Seine-Saint-Denis où il vit, ses origines ch’tis du Nord, son passé, les conflits entre des rappeurs. Termine comme il a commencé : guitare à la main.

Fabrice, 13 ans, venu de Nancy avec son frère voir si Norman était aussi drôle en vrai, n’a pas été déçu. Si ce sont les petits qui emmènent leurs parents, les aînés apprécient aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow that flow/Pour suivre ce blog

Rejoignez 2 059 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :