La Madeleine, lavages divers

Poster un commentaire

septembre 7, 2014 par Parallèles Potentiels

Parmi mes madeleines existentielles, cette cérémonie brésilienne syncrétique doucement religieuse de
Lavage des marches de l’église de La Madeleine
Elle a lieu chaque premier ou second dimanche de septembre, reproduisant un rituel Condomblé brésilien bien aimė et ailé.
Voici le moment décisif de cette quatorzième édition.
De généreuses prêtresses du rituel en robes blanches si bahianaises aspergent d’eau les spectateurs avec des fleurs blanches.

image

Elles  les baptisent de gouttes sur visage projeté, après que force battucadistes aient régalé de leurs percussions plein les têtes d’énergie corps a corps, avec l’obélisque de la Concorde en guise d’incantation de fond.
La quintessence du Condomblé… Bien sûr vulgarisé. Mais que cette vulgate est prodigue pour l’ignare iguane que je suis !
Et être ainsi baptisé de gouttelettes d’intention primale, j’en redemanderai toujours…
Distribution aussi de ces attaches de poignet en tissu, censément porte bonheur de voeu le jour où elle se rompent, déchirent de tendre usure et douches réitérées au quotidien. Une Dame blanche à ma demande m’en tire trois toutes humides de sa grosse poche/hanche de cottonnade, robe virtuellement immaculée comme l’idéal maternant revisité.
image

Chercher l’idéal, composer avec le réel… Cela me console du Mont Athos grec qui s’est derobé à moi cette semaine, il y a 3 jours : Un accident y a eu lieu justement le matin de ma venue planifiée de longue date (accident impliquant des pompiers en exercice dans leur véhicule et un jeune moine de 33 ans, décédé alors qu’il tentait de les secourir), et ce sans report de visite au lendemain possible. Ces séjours sont trop brefs (3 petite jours et demi, jugez du peu).

Par contre, j’ai pu marcher entre deux pluies diluviennes sur le sentier d’Aristote, né ici, qui enseigna à Alexandre le Grand sur une colline au dessus d’Olympiada, il y faisait ses discours, dans une Soa, à côté de l’Agora.
C’est en Macédoine, à 100 kilomètres de Thessalonique… Marcher sur cette colline fut un bien grand bonheur de consolation… Entre autres récents émerveillements dans ce Nord de la Grèce.
image
image

Sur lesquels je reviendrai bien sûr.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow that flow/Pour suivre ce blog

Rejoignez 2 059 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :