Barde postal

Il faut aller se perdre dans les combes, dit Alban, vigneron  à Feuilla en vin naturel du domaine de  » La mauvaise réputation ». Pour éprouver le frisson criquet de s’y retrouver. Et s’envoler à crissements d’ailes d’insecte vrombissant. Je ne savais pas que ça volait et vous ?

image

Libellules, masques et matelas à prendre… A Feuilla, on se considère comme montagnards, on y refuse les éoliennes qui prospèrent ailleurs dans les Corbières…
image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s