Innocence sans conservateur ? Reset

Poster un commentaire

mai 21, 2014 par Parallèles Potentiels

Une recette ?
Oublieuses du sort, retrouver l’enfantin babil
des molécules de génération renouvelée
peuvent subsister
nano-cellules joyeuses décrassant la courroie d’accumulation
Abjectif : ne pas semer son innocence
l’essaimer en soi
sable chaud d’illusions
Qu’importe les vindictes !
L’innocence sans conservateur ?
DSC05299
Tentons la recette
il n’y en a pas
Une question de regard
à la limite
lost and found

On se demandait ces temps là comment ne pas perdre son innocence005_DF26-16

2014-05-20 12.53.19

Théorème : l’innocence est à l’âge ce que la jeunesse est au temps.
En chercher la recette

Innocence sans conservateur ?
Tentons la recette
il n’y en a pas
Une question de regard
à la limite
Reset yourself *
dirait une pub de marque
accepter d’être hors format
formaté aussi par son absence
le vide est une forme
qui ne dit plus
de nom

Heum ? Que serait-ce au juste ?
Jouer les enfants de coeur ?
Anyway
ce serait une fibre nécessaire
pour faire du réel
si court
étrangement longuet parfois
de l’élastique existentiel
qui vous est donné
décent printemps
s’auto-renouvelant

les jours de pluie
cadeaux égaux
sans conservateurs

Postulat : On peut être défloré de sa jeunesse
perdre ses pétales à petit feu
comme molaires extraites
en succession d’insidieuses reprises carieuses

Recette de l’innocence conservée ?
il n’y en a point
mais courir en soi
comme jeune fou
se réinventant
à point

Courir dans un rai de lumière
détaler comme un lapin sur pelouse
rire à pleines dents
surtout si elles sont fausses
déridées, ignorer Derrida
ne pas user de Débridat

rire d’un instant en carrefour
d’un sourire échangé
avec quelqu’un qu’on ne reverra
jamais que par hasard

Se nourrir de chaque forme croisée
les absorber, hybrider, capillariser
quitte à âtre la risée
des clans dominants
capitalisants

Au fait, évider les règlements de compte
semble salutaire

Se plier dans la terre chaude
d’une nuit d’été
de pleine lune fermer les yeux
pour la faire sienne
aspirer cils et sourcils
même si on est pas fichu de démonter une tente correctement
et même, même
apprendre sur le tartare du fil
à manier excel et autres tableurs débectants
Tristan-et-Isolde-Bastille_pics_390

alors, oui l’innocence
c’est ce regard porté neuf
sur le 100 000 fois vu
c’est se dire,
tiens, cela je ne l’avais jamais vu
cet infime bribe de rélaité
jamais capté
transcendé
en poétic-tac
du quotidien

L’innocence conservée
c’est savoir que chaque jour est une vie
sans cesse recommencée
l’immortalité
à petit feu
mijotée
dites 33 000 ans !

L’innocence, c’est drôle, je lisais l’autre jour
un article sur cette vieille baderne de Gérard Depardieu
qui fut pour Duras, Pialat et tant d’autres
un jeune acteur sublimement beau de f(o)ugue
sous le soleil de ses Satans inter-rieur
traînée de lumière safranée

On y disait qu’il était peut-être complètement pourri
aujourd’hui
mais qu’il y avait toujours
dans ses yeux
encore des traverses d’innocence
faculté à voir la lumière fêlée
la beauté des idiots
celle des simples
bref, l’innocence du jour neuf
sans les biles des seconds degrés

l’inno-sang pur
illusoire mais si beau
qu’abreuve ses sillons
de gros lard
capitalistique

l’inno-sang pur
était là encore en lui
des lueurs dans ces yeux en témoigneraient
peu-être parce qu’il fut toujours acteur
et sait donc bien la capter
dans la beauté du mot
avant- et dans celle – du mal
qu’on accumule en existant
s’i l’on n’y prend garde

Ces luées nuées d’innocence conservée
je cherche la recette que j’ai et reperds aussitôt
luit de son aura
la retrouvant certains matins
en tombée de lit
et bulles de savon des furtifs

Innocent comme l’idiot
qui vient d’renaître

Inocent comme la tourbe
de tous les terrains
cadeaux qu’on peut bien faire
à son égo
pour en décrasser la courroie d’accumulation

User de sa part de féminité
pour s’en affrioler :
osons le mot

et tiens, l’idée de l’homo
si l’on veut
soyons large :

en avoir le flair
quelque chose comme le sixième sens fusionnel
même si l’on se rétracte à toute réalisation
en la matière

sable chaud des illusions
savoir se taire

Annexe : Pêché mignon confessé
par un mâle mineur
(oui, plutôt oméga qu’alpha, en ce cas)
Pisser aux quatre vents dans toutes les eaux
dans toutes les mers
sur toutes les falaises
des vides effrontés
Attention :
pisser sagaie juste en idée
ce qui est réprouvé par la loi du commun

S’agirait juste de mieux se disperser
en rosées d’innocence retrouvée
aux objets pas si perdus
qu’on le voudrait croire

Esquisse exquise :
Ferait du bien, de temps le temps, la pensée positive d’obédience sophrologique…

Tendu lélastomère
Qu’importe les vains dits
Balance commerciale de soi déficitaire ?
N’en avoir que faire
inverser les pronostics
se défaire des tics
même s’ils reviendront
il attendront sagement
savoir s’y dérober

Ne pas jouer les enfants de coeur :
ils étaient en robe comme les curés de bure
et cela ne dérangea personne
des siècles durant
qu’on sache ?

Ah, tu mélanges encore tout
avec ton tutu de créataure dansant d’elle-m^me
de ses démots/mons !
Tu vois ?
Oui, c’est pour pour mieux l’hybrider
mon (éternel) enfant

Postulat : pisses-tu là
les pissenlits
de la station debout
à jamais rieuse ?
I say yes
1918

Déclaration des revenants

Lucienne vous présente nos services en ligne. Découvrez les vidéos de Lucienne sur la déclaration en ligne et votre espace personnel.
Voir les vidéos.

Consultez les réponses aux questions que vous nous posez le plus fréquemment :
Comment m’amender de l’impression de n’avoir jamais (trop) existé ?
Ok press 88 for hope of change.
Don’t forget to save hope.
Un expert de France culture se posait hier « la question de la légitimité de l’homme ».
Il a raison : cette espèce
est illégitime par sa légitimation forcenée
au détriment de toutes les autres.
En même temps, on a que ça…
composer, une fois de plus ?
PAUSE
PAIEMENT – AVIS D’IMPÔT
Je paye directement en ligne
Je choisis le prélèvement à l’échéance existentielle
J’opte pour le prélèvement mensuel
Je veux utiliser un autre moyen de paiement
L’application smartphone « Impots.gouv »
Je veux moduler mes acomptes/mensualités
Je souhaite obtenir une copie de mon avis
Je suis dans une situation difficile

FAMILLE
Je me suis marié ou pacsé
J’ai divorcé, je me suis séparé
je me suis encore fait tej
Je vis en concubinage ou en union libre
j’azi tej et je m’en veux pas
J’ai des enfants
Je suis un senior
Je suis une personne handicapée
Un de mes proches est décédé
Je verse une pension alimentaire
unnamed-1
LOGEMENT – PATRIMOINE
Je veux signaler mon changement d’adresse
J’ai acheté / vendu un bien immobilier
Je veux réaliser un investissement locatif
Crédits d’impôt pour ma résidence principale
Travaux sur mon logement : taux TVA réduit
J’ai des valeurs mobilières / droits sociaux
Je souhaite faire une donation
Je souhaite faire enregister un acte
TRAVAIL
Optimisation fiscale obscène pour Groupes côtés
J’ai des frais professionnels
Ai-je droit à la Prime pour l’emploi (PPE) ?
J’ai perçu des revenus exceptionnels
Dois-je déclarer mes indemnités journalières de maladie ?
Je pars en retraite / pré-retraite
J’emploie un salarié à domicile
Je suis assistant(e) maternel(le) agréé(e)
JE SUIS À L’ÉTRANGER
Je vis à l’étranger
Je souhaite m’installer ou revenir en France
Je cherche une convention fiscale
RECOURS – RÉCLAMATION
Rescrit fiscal
Recours amiable préalable
Réclamation
Situations difficiles
Optimisation fiscale humble pour individus décotés
Actualités
Dédramatisations parafiscales
Hybridons encore cela
avec ce bel eco-blaba
fleurissant d’espoir:

Naziha Mestaoui est une artiste d’avant-garde, emblématique d’une vision généreuse de l’art qui place la question de la nature au cœur des enjeux culturels « Aujourd’hui, pour l’essentiel de la planète, la modernité, c’est l’Occident. Faut-il s’en réjouir ? Faut-il revenir aux conceptions antérieures de la modernité, qui ne voyaient l’avenir que dans l’espérance religieuse ? Ou faut-il faire fleurir les germes artistiques, scientifiques, culturels, politiques d’une nouvelle modernité, altruiste, une utopie modeste qui fera du bonheur de l’autre, en particulier de celui des générations à venir, la condition du nôtre ? Il y a très peu d’artistes au stade de l’altruisme. Je pense à Naziha Mestaoui et son installation One Beat One Tree qui propose aux spectateurs de créer virtuellement un arbre par ailleurs réellement planté, à partir d’un capteur de leurs battements de cœur. Aujourd’hui l’avant garde artistique annonce la fin de l’individualisme. » Jacques Attali[1]
Ex-conseiller de prince florentin, sherpa surpayé, vieux briscard de l’intellect. Mais bon, après tout, ces temps, ci, on reload bien un Giscard, comme synonyme d’années heureuses
(une pièce de boulevard : « Né sous Giscard) alors…

L’installation One Beat One Tree [2], tout juste récompensée par le Coup de cœur COAL des blogueurs 2014, résume la démarche de l’artiste qui réconcilie les contraires en tissant des ponts entre virtuel et réel, entre technologie et nature, entre visible et invisible. [3] Agir sur la réalité à l’aide des outils numériques, une vision moderne qu’elle imagine pour les parisiens à l’échelle de leur ville à l’occasion de la 21ème Conférence Climat [4] qui se tiendra en décembre 2015 avec l’installation monumentale One heart, One tree [5], un projet de « Crowd Greening » qui verra les monuments de la capitale se recouvrir d’une forêt en proposant aux spectateurs de créer virtuellement un arbre qu’ils pourront voir pousser au rythme de leur cœur sur les monuments. L’arbre né virtuellement est ensuite réellement planté en Europe, Amérique latine, en Afrique ou en Asie. « Après avoir longtemps été la ville lumière, symbole de la modernité industrielle et du progrès, Paris s’illumine pour incarner la post modernité écologique. La capitale se réinvente, dans un monde multipolaire et connecté pour définir une culture urbaine solidaire et rayonnante, en harmonie avec la nature. Au-delà de l’individualisme, chaque citoyen devient co-créateur de notre avenir collectif. » manifeste l’artiste.

Une installation qui utilisera le « mapping », ce système de projection vidéo en trois dimensions pour un résultat troublant de colonisation végétale, une suite logique pour cette pionnière des arts numériques également membre du duo artistique Electronic Shadow.

Ses résidences prolongées au cœur des peuples autochtones (Amazonie, Inde, Oman) sont à l’origine d’une série de projets se fondant sur la pluralité des rapports homme/ nature qui, comme Philippe Descola le démontre, fait de notre culture occidentale une exception, par sa déconnexion de son environnement. Elle effectue ses recherches autour du patrimoine culturel immatériel [6] de sociétés vivant encore dans une réalité composée de mondes visibles et invisibles. Dans un processus créatif, elle réinvente l’avenir de nos sociétés que leurs technologies et leurs sciences, notamment à travers la physique quantique, mènent vers une dématérialisation pour en créer une vision optimiste qui s’inspire des cultures les plus ancestrales afin de réenchanter notre réalité autour de valeurs essentielles.

C’est beau à pleurer, ca me rappelle l’expo Réenchanter le monde qui commence à la Cité de l’architecture à Chaillot. il s’agit là aussi de revivifier dans le bâti à taille modeste le vernaculaire pour (mieux) se réinventer.

Graine d’artiste : parcours rêvé ?
Actualité à venir
Dak’ART, Biennale d’Art Contemporain de Dakart, Sénégal, du 7 mai au 8 juin 2014 (Corps en Résonance)

Roland Garros, LE RG LAB, du 20 mai au 8 juin 2014, Fr, Graine d’énergie

Gaîté Lyrique, Futur en Seine, du 12 au 15 juin, Graine d’énergie

Biennale de l’UMAM, Union Méditerranéenne pour l’Art Moderne, au château-musée de Cagnes-sur-Mer, du 5 Juin au 23 novembre 2014 (Corps en Résonance)

Biennale d’Art Contemporain de Salvador de Bahia, Brésil, du 15 juillet au 7 septembre 2014 (Sounds of Light)

1- HISTOIRE DE LA MODERNITÉ, Comment l’humanité pense son avenir, Jacques Attali, éditions Robert Lafont, 2013 http://www.laffont.fr/site/histoire_de_la_modernite_&100&9782221116890.html
2- One Beat One Tree : www.electronicshadow.org/nm/?page_id=272
3- Le prix COAL 2014, art et environnement : www.projetcoal.org/coal/2014/04/11/asa-sonjasdotter-laur%C3%A9ate-du-prix-coal-art-et-environnement-2014/
4- Conférence sur le climat 2015, COP21 : www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/environnement-et-developpement/conference-paris-climat-2015-cop21/
5- Oeuvre monumentale pour la COP 21 Paris, One Heart One Tree: www.electronicshadow.org/nm/?page_id=1264
6- UNESCO, Patrimoine culturel immatériel : www.unesco.org/culture/ich/index.php?lg=fr&pg=00002

* Reset yourself : à l’instant où je l’écris, on m’a déjà volé ce slogan pas si sot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow that flow/Pour suivre ce blog

Rejoignez 2 051 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :