Ombrie, Spoleto, Monini, olives

Poster un commentaire

janvier 28, 2014 par Parallèles Potentiels

La route des olives ombriennes ? Pure beauté… En novembre, récolte des olives puis dégustation, sur fond de paysages de la vallée de l’Ombrie, à 130 kilomètres de Rome. Concentré de la douceur de vivre à l’italienne, avec ou sans pomodori (tomates), les oliviers sur cette Route véhiculent l’harmonie avec la nature jadis chère à Saint-François d’Assise. Dont la basilique n’est pas loin, à Assisi. Les paysages ombriens valent un pèlerinage tant culturel que gustatif.

Car ce poumon vert Italien est terre de culture, d’oliviers, de vignes et de truffes. Râpées sur des pasta, vous m’en direz des nouvelles ! si l’Ombrie a pour fleurons Assisi et Perugia, sa capitale, elle offre des bourgades préservées et superbes, comme Orvieto et Spoleto, connue pour son festival de musique des « Deux Mondes », en juillet, avec concerts sur le parvis de la cathédrale.

Vestiges et amphithéâtre romains y tutoient art roman en façade de la magnifique cathédrale (le Duomo) servant d’écrin à des concerts du festival. Qui est soutenu par la famille Monini, numéro un en Italie pour son huile Classico, depuis peu vendue en France, aux côtés de la Granfruttato, plus fruitée.

A 3 kilomètres de Spoleto, les Monini troisième génération exploitent 40 hectares sur l’aire d’appellation huile d’olive d’Ombrie (DOP). Embouteillant par ailleurs dans une usine la bagatelle de 15 000 litres à l’heure.

L’hiver, venu, récolte faite, on déguste l’huile nouvelle et les autres sur du pain, dans les soupes, les pâtes, même le fromage. On comprend comment le goût est formaté par des huiles douces. Qui ne valent pas celles astringentes, plus subtiles, mais à l’amertume inhabituelles en bouche. Zefferino Monini, sémillant PDG, en goûte lui jusqu’à 10 000 par an pour son business !

Faites étape au moulin du Frantoio del Poggiolo, restauré par le clan. 7 chambres d’hôte, un restaurant avec cours de cuisine recommandables, vous accueillent avec art. Une invitation à serpenter, hiver comme été, sur les routes ombriennes des églises, du vin, de la truffe… Mama mia !

Pratique : Hôte-restaurant Le Moulin del Poggioli www.frantoiodelpoggiolo.it. Cours de cuisine, dégustations d’huiles. Chambres à partir de 80 euros la nuit. A faire : circuit de la « Route des huiles d’olive vierges extra DOP d’Ombrie ». – Site Région Ombrie : umbria-turismo.it – office du tourisme de Spoleto : ww.conspoleto.com

Et mon article paru dans « Investissement Conseils », avec photo crépusculaire prise devant Le Moulin del Poggioli, sur la plaine ombrienne…

Valencia Spoleto IC740_Page_2

L’autre partie de la page est mon autre article sur Valencia, une belle espagnole Art Nouveau très attachante, car moins connue que la trop massivement touristique Barcelone. J’y viens dans mon billet d’après…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow that flow/Pour suivre ce blog

Rejoignez 2 051 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :